mardi 13 juin 2017

Jane the Virgin // Saison 3


SYNOPSIS

La troisième saison de Jane the Virgin suit toujours la vie de Jane Gloriana Villanueva, digne des telenovelas, qui après avoir été accidentellement inséminée artificiellement, doit désormais concilier vie de couple, vie de famille, l'écriture de son premier romain et le travail.

MON AVIS

L'été dernier, je dévorais les deux premières saisons de Jane the Virgin, ayant un coup de coeur pour la première saison, avant d'attendre avec impatience l'arrivée de la troisième saison – surtout au vu du cliffhanger de la fin de saison. Néanmoins, j'ai attendu que toute la saison soit sortie pour tout regarder d'un coup, puisque quand il s'agit de Jane the Virgin, je n'ai aucun self-control et je regarde le tout en quatre jours (c'est ce qui est arrivé, encore).

Après avoir été légèrement déçue par la saison 2, un peu trop similaire à la première dans les rebondissements, j'ai trouvé que ce n'était plus du tout le cas dans cette saison 3. Il faut l'avouer, lorsqu'on regarde Jane the Virgin, il faut abandonner l'idée du réalisme vu tout ce qui arrive à Jane - c'est une télénovela, après tout ! - ce qui permet d'apprécier la série davantage. J'étais assez surprise de la grosse coupure entre les deux moitiés de saison, mais j'ai trouvé que cela apportait vraiment quelque chose à l'histoire, puisque cela permet d'avancer davantage. Les cliffhangers en fin d'épisode me rendent toujours aussi dingue, ce qui explique que je regarde ça aussi rapidement. Malheureusement, je ne peux pas dire grand-chose de l'intrigue, vu que c'est une saison 3, mais j'ai tellement adoré !


Pour ce qui est des personnages, j'ai beaucoup aimé voir à quel point Jane avait du mal à tout concilier, qu'elle n'était pas parfaite et bien trop impulsive parfois. Son personnage grandit tellement au cours de la saison que je ne l'apprécie que davantage. Dans la saison précédente, j'avais été un peu agacée par Xiomara, mais que nenni ici ! Elle avait davantage de relief et je dois avouer que sa relation avec Rogelio est probablement ma préférée dans la série. Enfin, pour parler de la troisième femme Villanueva, Alba, j'ai trouvé que c'est elle qui était vraiment mise en avant dans cette troisième saison : on en apprend davantage sur son passé et elle a ses propres aventures amoureuses ! Je ne peux pas parler de tous les personnages, puisqu'il y en a tellement, mais je suis toujours autant attachée à eux et j'aime beaucoup suivre leurs histoires (et Petra, c'est le #girlpower à l'état pur).

Par ailleurs, j'ai adoré voir que les personnages des enfants étaient mis en avant, parce qu'ils sont tous trop mignons, mais aussi parce que c'est si drôle de voir les personnages principaux dans leurs rôles de parents !

Pour la romance, je suis toujours #teamRafael. C'est le cas depuis le début de la série et j'espère que ce sera le couple de la fin de la série. *croisons les doigts* Par contre, j'aimerais qu'on arrête de montrer Justin Baldoni torse nu parce qu'il est trop musclé pour moi, ça ne m'attire pas du tout, haha. D'ailleurs, avec l'arrivée d'un certain personnage en fin de saison, il apparaît que la vie amoureuse de Jane va encore se compliquer (surtout vu l'acteur choisi) et j'ai hâte de voir ça.

En bref, j'ai encore une fois adoré Jane the Virgin et j'ai dévoré la saison 3 en quelques jours. C'est une série qui me tient en haleine, me détend et me rend accro, comme au tout début. J'aime toujours autant les personnages, l'intrigue et je suis #teamRafael, toujours et encore !

Autres :





mardi 6 juin 2017

Mes dernières lectures #1

Comme je vous le disais dans l'article précédent, mon bilan du mois de mai, je me suis rendue compte, au fil des mois, que je ne pouvais pas continuer à faire une chronique de livre par article pour la simple et bonne raison que sinon... Je pourrais poster quatre chroniques par semaine et c'est bien trop ! De plus, étant donné que je lis majoritairement en anglais sans que les romans aient forcément été traduits en français, j'ai bien conscience que cela n'est pas accessible pour tout le monde, Du coup, à partir de maintenant, je vais vous faire des articles "mes dernières lectures". J'attendrai d'avoir lu trois ou quatre livres et hop, c'est parti pour un article ! Bon j'avoue que vous en aurez sûrement un par semaine vu que je vais beaucoup lire cet été, mais c'est mieux que quatre chroniques par semaine, je trouve... Bref, j'arrête de parler et c'est parti !



The Shadowy Horses de Susanna Kearsley

Genres : mélange entre roman historique, romance et supernaturel 
Publication : 2 octobre 2012 chez Sourcebooks Landmark

Résumé : Sous l'Empire romain, la neuvième Légion Hispanique est envoyée pour affronter les peuples bretons... Et se volatilise. De nos jours, Verity Grey, archéologue de renom, participe à un chantier de fouilles en Ecosse. Son supérieur, un vieil excentrique, est persuadé que dans la zone fouillée se trouve les restes de la fameuse neuvième Légion, qui a disparu du cours de l'histoire. S'il manque de preuves scientifiques, un témoin a "vu" un des soldats romains, si bien que Verity se demande si le vieil homme, que tous pensent fou, a peut-être raison.

MON AVIS

Après avoir lu The Winter Sea au mois d'avril, je n'avais qu'une envie : retourner en Ecosse à travers les mots de Susanna Kearsley. Encore une fois, j'ai beaucoup aimé l'atmosphère qu'elle avait mise en place, mais également que l'intrigue suive des archéologues qui essayaient de trouver un camp romain. Le mystère de la neuvième légion ainsi que l'aspect un peu surnaturel, qui est intégré au folklore écossais, m'ont passionnés.

L'intrigue était assez lente à se mettre en place, mais l'écriture de Susanna Kearsley m'a encore une fois conquise, si bien que j'ai dévoré ce roman. Néanmoins, je dois avouer que je n'ai pas autant apprécié ma lecture de The Shadowy Horses que celle de The Winter Sea, puisque l'aspect historique était bien moins présent et cela m'a manqué, mais cette petite déception est liée à mes (grandes) attentes. 

Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé lire du point de vue de Verity, qui était vraiment passionnée et passionnante, et c'était très agréable de découvrir l'Ecosse à travers ses yeux, notamment pour le vocabulaire spécifique aux Écossais, qu'elle ne connaissait pas non plus. De cette manière, les particularités de ce pays sont bien plus agréables à découvrir, puisque le lecteur n'est pas trop laissé dans le flou et que l'utilisation des mots n'est pas trop lourde. Cependant, je dois avouer que je n'ai pas trop apprécié la romance, qui s'est développée un peu trop vite pour moi.

J'ai donc beaucoup apprécié The Shadowy Horses de Susanna Kearsley, même si je lui ai trouvé quelques petits défauts. Le mystère de la neuvième légion était intriguant et j'ai dévoré le roman, mais j'en attendais plus, d'un point de vue historique. Malgré tout, je n'ai qu'une hâte : continuer à lire tous les romans de cette auteure !






The Crown's Game d'Evelyn Skye

Genres : YA, fantasy, histoire alternative

Publication : 17 mai 2017 chez Balzer + Bray

Résumé : Au XIXe siècle, dans la Russie des tsars, Vika et Nikolai sont les deux seuls enchanteurs et leur existence est un secret. Cependant, le tsar ne peut avoir qu'un seul enchanteur pour conseiller. Commence alors The Crown's Game, un duel de magie entre les deux enchanteurs, dont un seul sortira victorieux et vivant. 



MON AVIS

Je dois avouer que j'ai tout simplement adoré l'univers de ce roman, puisque je suis fascinée par l'histoire russe et j'ai trouvé que le système de magie était plutôt bien exploité. Par ailleurs, j'ai adoré les nombreux parallèles que l'auteure a pu faire avec Cendrillon tout au long de l'ouvrage. Au début du roman, j'ai été happée par l'histoire et j'avais hâte de voir le duel entre les deux enchanteurs. 


Malheureusement, la romance est passée au premier plan au détriment de l'intrigue dans la seconde moitié du roman et cela ne m'a vraiment pas plu. La romance était faite d'un triangle amoureux et de coups de foudre, mais en plus, certaines scènes étaient d'un ridicule ! J'ai levé les yeux au ciel plus d'une fois... En plus, une scène très clichée m'a vraiment énervée, si bien que j'avais juste hâte de finir le roman pour passer à autre chose.


Malgré tout, j'ai trouvé que la fin rattrapait la romance qui m'avait fortement déplu. D'une certaine manière, je l'ai trouvé suffisamment satisfaisante pour ne pas lire la suite de l'histoire, parce que je pense apprécier le second tome encore moins, mais aussi parce que j'ai aimé la résolution de cette histoire.






La Revanche de l'Epouvanteur de Joseph Delaney

Série : L'Apprenti Epouvanteur, tome 13.
Genres : jeunesse, fantasy
Publication : 22 février 2017 chez Bayard Jeunesse

(Etant donné qu'il s'agit du treizième et dernier tome, je ne vous mets pas de résumé, mais celui du premier se trouve par ici)

MON AVIS

Après l'énorme déception qu'avait été le tome précédent, centré sur Alice, j'avoue que j'avais un peu peur de lire le dernier tome de la saga L'Apprenti Epouvanteur, d'autant que j'avais vu plusieurs avis mitigés. Pourtant, retourner dans le monde de Joseph Delaney pour une dernière fois m'a énormément plu, puisque après douze tomes, il me paraissait si familier et toujours aussi intéressant.

J'ai été prise d'une énorme nostalgie en lisant ce dernier tome, parce que même si j'apprécie juste cette série, il est un peu difficile de se dire que c'est le dernier tome, lorsqu'on en a déjà lu tant. Retrouver les personnages, l'univers, pouvoir enfin savoir comment tout allait se finir m'a permis d'apprécier ma lecture bien plus que certains tomes que j'avais trouvé décevants. J'ai pu sentir les enjeux d'un dernier tome avec La Revanche de l'Epouvanteur, tout en voyant Tom partir aider des villageois au début, avec l'Epouvanteur, une dernière fois. Par ailleurs, ce que j'aime beaucoup, c'est que Joseph Delaney parvient toujours à rappeler les événements des tomes précédents sans trop de lourdeur, ce qui est assez pratique, lorsque nous n'avons qu'un tome par an. 

Bémol cependant, bien que la majeure partie des intrigues aient été résolues avec ce roman, j'ai trouvé que trop de choses étaient laissées en suspens, parce que l'auteur a continué les aventures des personnages avec une série spin-off, mais je n'ai pas envie de me lancer dans une autre série, si bien que je n'aurai jamais la réponse à certaines de mes questions... C'est toujours assez frustrant lorsqu'un auteur fait cela !




jeudi 1 juin 2017

Mon bilan de mai 2017

Hello !

Bon, il semble qu'au mois de mai, j'ai pris une pause niveau blog, sans vraiment m'en rendre compte, parce que ce mois-ci était bien trop chargé, alors quand j'avais enfin du temps pour moi, j'ai préféré lire plutôt que de m'occuper du blog. Au mois de mai, je suis retournée en stage à plein temps et j'ai dû finir d'écrire mon mémoire de recherche, donc il faut avouer que j'ai lu à intervalles irréguliers et pareil pour les séries ou films. Mais maintenant que le moins de juin arrive, je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour (elle était facile celle-là) !


Lecture

  • A Court of Wings and Ruin de Sarah J. Maas ☆☆
  • Mortal Heart de Robin LaFevers ☆☆☆☆☆
  • Under Rose-Tainted Skies de Louise Gornall ☆☆☆☆
  • Hunted de Meagan Spooner ☆☆☆☆
  • Lady Midnight de Cassandra Clare (relecture) ☆☆☆☆☆
  • Infinity + One de Amy Harmon ☆☆☆☆
  • Wintersong de S. Jae-Jones ☆☆☆☆☆
  • Lord of Shadows de Cassandra Clare ☆☆☆☆☆
  • Geekerella de Ashley Poston ☆☆☆☆
  • Culottées de Pénélope Bagieu ☆☆☆☆☆
  • The Shadowy Horses de Susanna Kearsley ☆☆☆☆

A l'exception de A Court of Wings and Ruin - que j'avais pourtant tant attendu - mon mois de mai fut absolument génial, du point de vue lecture. Si l'on ne compte pas ma relecture de Lady Midnight, j'ai eu quatre coups de cœur?! Je ne sais pas ce qui s'est passé mais WOW, il faut que ça continue comme ça. Comme vous pouvez le remarquer, je lis à nouveau exclusivement en anglais, si bien que je pense que mes articles lecture vont probablement se transformer en "mes dernières lectures". 



Séries TV

Saisons terminées :
  • Sense8 (107-112) ☆☆☆☆
  • Dear White People (saison 1) ☆☆☆☆☆

Saisons en cours :
  • Jane the Virgin (301-315)
  • Girlboss (102-103)
  • Friends (512-608)
Mon rythme de séries a un peu joué aux montagnes russes : soit je ne regardais rien, soit je ne pouvais plus m'arrêter. J'ai enfin fini la première saison de Sense8, que j'ai beaucoup aimé, même si j'ai eu du mal au début... Quant à Dear White People, j'ai presque tout regardé d'un coup et j'ai vraiment adoré ! J'espère qu'il y aura une saison 2. J'ai enfin repris Jane the Virgin et je suis à nouveau dingue de cette série. Au moment où j'écris, je suis en train de finir la saison 3, pour tout vous dire. Bon, par contre, j'abandonne Girlboss, parce qu'après trois épisodes, je ne suis pas convaincue, malheureusement...


Films

  • Pirates des Caraïbes : La Malédiction de Salazar (2017) ☆☆.5

Je n'ai vu qu'un film ce mois-ci et bien que ce soit un film que j'ai attendu pendant six ans (!!!), ce dernier Pirates des Caraïbes fut une telle déception. J'avoue avoir parfois ri et ressenti énormément de nostalgie, parce que j'adore cette franchise, mais ils sont allés bien trop loin et il y avait tant d'incohérences ! Enfin bon, au moins je l'aurai vu.

jeudi 4 mai 2017

The Winter Sea de Susanna Kearsley // Chronique

The Winter Sea (Slains #1) de Susanna Kearsley
(VF : La mer en hiver - Editions Charleston)

Publication : 1er décembre 2010 chez Sourcebooks Landmark
Genres : roman historique, romance, "voyage dans le temps"
Nombre de pages : 536

Résumé :Printemps 1708, une flotte jacobite de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d'Écosse afin de réclamer sa couronne.


De nos jours, Carrie McClelland s'inspire de cet épisode historique dans son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au coeur d'un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d'une de ses ancêtres, Sophia, et commence à écrire.

Mais elle se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au coeur de l'intrigue de 1708, elle découvre une histoire d'amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé…

Une histoire d'amour puissante et ensorcelante, entre passé et présent !

DANS LA LIGNÉE DE DAPHNE DU MAURIER ET DIANA GABALDON

MON AVIS


Depuis le temps, vous savez que j'adore l'Ecosse et que dès que je peux lire un roman qui se passe dans ce pays, je saute sur l'occasion. On n'a qu'à dire que c'est un “syndrome Outlander” ou je ne sais quoi. J'avais entendu d'excellentes choses sur les romans de Susanna Kearsley, surtout The Winter Sea, donc j'avais vraiment hâte de retourner dans ce pays magique à travers sa plume.

Tout d'abord, pendant toute ma lecture du roman, j'avais l'impression d'être en Ecosse. Les descriptions étaient tellement vivantes et magnifiques, désormais j'ai l'intention de voir le château de Slains, cadre parfait pour cette histoire. Je suis allée voir des images sur Internet et en effet, il va très bien avec l'atmosphère un peu mystérieuse de l'Ecosse. De plus, j'ai adoré l'ambiance de ce roman, comme cela se passait près de la mer et que j'ai toujours été fascinée par celle-ci.

De plus, l'auteure a fait énormément de recherches pour ce roman et cela se ressent. Souvent, quand j'entends parler des rebellions jacobites, je pense plutôt à la bataille de Culloden, vu que c'était un véritable massacre et que c'est assez connu. Ici, le roman parlait de la rebellion de 1708. Il n'y a pas beaucoup de sources à ce sujet parce que les deux camps ont essayé d'étouffer l'affaire, mais j'ai adoré en apprendre davantage. On voit surtout la rébellion d'un point de vue externe, avec toutes les intrigues au château de Slains, plutôt que la rébellion en elle-même, même si en soi, il n'y avait pas grand-chose à voir. De plus, j'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteure comblait les trous dans l'histoire écossaise, ça paraissait vraiment cohérent.

Coucher de soleil sur les ruines de Slains (x)

J'ai beaucoup aimé l'intrigue, parce que c'était un mélange entre l'histoire de Carrie, une auteure qui écrivait sur la rébellion, et Sophia, son ancêtre, que l'on suivait au XVIIIe siècle. Cette dualité dans le roman m'a énormément plu, j'ai trouvé que l'auteure la faisait fonctionner à merveille. D'un côté, j'aime beaucoup les histoires sur des auteurs, puisque lire sur l'écriture m'intéresse énormément; de l'autre, j'avais tellement envie de retourner dans l'Ecosse du XVIIIe siècle, alors j'étais ravie. J'avoue cependant qu'au début, je voulais surtout lire l'historie de Carrie et à la fin, plutôt celle de Sophia, mais je pense que c'était fait exprès. La construction de l'histoire était vraiment extraordinaire et apparemment, Susanna Kearsley écrit ses romans ainsi, donc j'ai plutôt hâte d'en lire davantage !

De plus, grâce à cette construction du roman, j'avais du mal à m'arrêter de lire, parce que je voulais toujours être dans l'autre partie de l'histoire. L'idée de la mémoire ancestrale était aussi très intéressante et originale : franchement, j'aimerais beaucoup que ce soit vrai, pour qu'on puisse en apprendre plus sur le passé.

Les ruines de Slains, encore <3 (x)

Jusqu'à ce que je me mette à pleurer à la fin, je ne m'étais pas rendu compte à quel point j'étais attachée à ses personnages et que je voulais qu'ils soient heureux. J'ai eu l'impression que mon cœur était sur les montagnes russes pendant la dernière partie du roman, d'autant qu'on ne sait pas ce qui arrive à Sophia par la suite... Je ne serais pas contre un second roman sur elle, parce que je veux en savoir plus. Je sais qu'il y a un second tome, qui se passe plusieurs années plus tard, sur un autre personnage, alors j'espère la revoir.

J'ai adoré la romance que vivait Sophia, c'était tellement sain, mignon et triste. J'ai eu bien trop d'émotions. Cependant, j'aurais apprécié que l'auteure mette un peu plus en avant le personnage de Carrie – dans le présent – surtout pour ses relations amoureuses, parce que je n'étais pas autant attachée à elle à ce niveau-là (surtout qu'il y avait pratiquement un triangle amoureux pendant quelques pages).


En conclusion, j'ai vraiment adoré The Winter Sea, même si ce n'est pas un coup de cœur (mais presque). L'auteure a fait énormément de recherches, du coup j'avais l'impression d'être dans l'Ecosse du XVIIIe siècle et j'ai déjà hâte d'y retourner. J'aurais aimé que le personnage de Carrie soit un peu plus développé, mais sinon, ce roman était génial. J'ai déjà commandé The Shadowy Horses par cette auteure et The Firebird suivra, parce que j'en veux davantage !



lundi 1 mai 2017

Mon bilan d'avril 2017


Livres
  • The Golden Specific de S.E. Grove ★★★★
  • Stalking Jack the Ripper de Kerri Maniscalco ★★★
  • Les Stagiaires de Samantha Bailly ★★★.5
  • A Durée Déterminée de Samantha Bailly ★★★★
  • Le Marteau de Thor de Rick Riordan ★★★★.5
  • #GIRLBOSS de Sophia Amoruso ★★★★
  • Tess of the d'Ubervilles de Thomas Hardy ★★★★★
  • Making Faces d'Amy Harmon ★★★★★
  • The Upside of Unrequited de Becky Albertalli ★★★★.5
  • The Abyss Surrounds Us d'Emily Skrustkie ★★★★
  • Unfiltered: No Shame, No Regrets, Just Me ★★★.5 livre audio
  • The Winter Sea de Susanna Kearsley ★★★★.5
  • Strange the Dreamer de Laini Taylor ★★★★★

Le mois d'avril a été marqué par l'achat d'une liseuse, si bien que je peux à nouveau lire deux fois plus vite, vu que je lis plus lentement que sur les livres papiers. Ceci explique cela. Mon mois de lecture fut vraiment excellent ! Je me suis enfin remise à lire des romans contemporains, ai continué sur ma lancée de non-fiction, suis retournée en Ecosse et surtout... J'ai eu trois romans coup de cœur et trois presque coups de cœur. ENFIN


Emma Stone et Ryan Gosling dans Gangster Squad.

Films
  • Les Animaux Fantastiques ★★★★★ (4e fois, huhu)
  • Gangster Squad ★★★★
  • Beauty and the Beast ★★★★★ (2e fois)
Par contre, je n'ai pas regardé énormément de films, surtout que j'ai surtout vu des films que j'avais déjà vu. Mais j'aimerais vous faire remarquer que j'ai vu des films avec Eddie Redmayne, Ryan Gosling et Dan Stevens, donc l'honneur est sauf.


Dan Stevens dans Legion. <3

Séries



Saisons terminées :

  • Legion (saison 1) ★★★★★
  • Tess of the d'Ubervilles (2008) ★★★★
  • Skam (saison 3) ★★★★
  • New Girl (620-622) ★★★★
  • How to Get Away with Murder (saison 2) ★★★★.5
Je suis assez satisfaite de mon bilan séries, mais je dois l'avouer, il n'y a qu'une qui ait vraiment comptée : Legion. Je suis tombée complètement amoureuse de cette série et je la recommande à tout le monde, au point que certains en ont marre de m'en entendre parler. Bon, après, j'adore toujours How to Get Away with Murder, qui est l'une de mes autres grosses découvertes de l'année.

Saisons en cours :
  • Friends (410-511)
  • The Big Bang Theory (1015-1018)
  • Sense8 (101-106)
  • Girlboss (101)
Valentin de Boulogne, David et Goliath, ca. 1620-1622, Madrid, Musée Thyssen-Bornemisza

Sorties culturelles

  • Vermeer et les maîtres de la peinture de genre, du 22 février au 22 mai, Paris, Musée du Louvre.
  • Valentin de Boulogne. Réinventer Caravage, du 22 février au 22 mai, Paris, Musée du Louvre.
  • Sérénissime ! Venise en fête, de Tiepolo à Guardi, du 25 février au 25 juin, Paris, Musée Cognacq-Jay. (oui, encore)
  • Commémorations de la bataille d'Arras, 9 avril.
Ce mois-ci, je suis parvenue à retourner voir des expositions, même s'il faut avouer qu'en réalité j'en ai vu trois... En deux jours. Toujours est-il que j'ai enfin pu voir les expositions du Musée du Louvre dont tout le monde parle et j'ai vraiment adoré ! Par contre, c'est dommage que l'entrée pour l'exposition Valentin de Boulogne soit au même endroit que pour Vermeer, parce que l'exposition en pâtit vraiment... Je pense qu'un quart des gens reste après Vermeer, c'est tellement dommage... Je suis aussi retournée à Cognacq-Jay, parce que vraiment, j'adore leur exposition en cours !

Enfin, j'ai eu l'occasion d'assister à certaines commémorations pour le centenaire de la bataille d'Arras - en 1917 - le 9 avril et c'était vraiment très intéressant. D'ailleurs, j'ai eu l'occasion d'apercevoir Justin Trudeau, le premier ministre canadien, donc c'est plutôt la classe !

Et vous, qu'avez-vous fait au mois d'avril ? 
Qu'avez-vous lu / regardé / visité ?

mercredi 26 avril 2017

A durée déterminée de Samantha Bailly // Chronique

A durée déterminée de Samantha Bailly

Publication : 8 mars chez JC Lattès
Genres : roman contemporain
Nombre de pages : 486

Résumé : Pyxis ! Une entreprise novatrice, audacieuse, dynamique, pilier du marché du divertissement. Le rêve de tout jeune diplômé... du moins en apparence.

D'un côté, il y a Ophélie, ancienne stagiaire en communication, rompue aux lois de l'entreprise et bien décidée à mériter enfin le graal de sa génération : le CDI. De l'autre, il y a Samuel, brillant chercheur en informatique, abattu par la dépression avant d'avoir pu terminer sa thèse. L'une est familière de Pyxis ; l'autre ne connaît rien à cet univers. Tous deux mettent tous leurs espoirs dans ce CDD, sans savoir s'il tiendra ses promesses...

Au travers de ces deux personnages, c'est le portrait de toute une génération qui se dessine parfois cruel et parfois tendre, mais toujours d une sincérité réjouissante.


MON AVIS

Après avoir fini Les Stagiaires, je me suis immédiatement plongée dans A durée déterminée, parce que j'avais trop hâte de retrouver la petite bande et de voir ce qui les attendait dans le monde de l'entreprise. Avant toute chose, je tiens à dire qu'en effet, vous n'avez pas besoin de lire Les Stagiaires pour lire A durée déterminée, même s'il suit les mêmes personnages. 

Dans ce second tome, j'ai trouvé que le ton était un peu plus sérieux, ce qui allait probablement avec l'évolution des personnages. Dans Les Stagiaires, j'avais trouvé que ceux-ci étaient un peu clichés, mais maintenant qu'ils sont confrontés au monde de l'entreprise depuis plus longtemps, ils ont connu un certain nombre de désillusions et se rendent bien compte de la réalité de la vie professionnelle. 

Encore une fois, j'ai beaucoup apprécié le personnage d'Ophélie, qui faisait de son mieux pour trouver sa place à Pyxis. Dans A durée déterminée est introduit un nouveau personnage, Samuel, et je dois dire que je l'ai adoré. C'est un personnage qui essaie de se remettre de sa dépression et ne parvient pas à finir sa thèse, j'ai trouvé qu'il y a énormément de similitudes entre lui et moi, si bien que je me suis pas mal attachée à lui. 

De plus, j'ai trouvé que l'on s'éloignait davantage du côté très romance des Stagiaires, même s'il est toujours présent. Je ne sais pas si cela est dû au changement d'éditeur, mais je n'en ai que plus apprécié le roman. J'aime toujours autant l'écriture de Samantha Bailly, qui me donne envie de lire ses romans d'une traite, parce que je ne peux pas m'arrêter et c'est ce que j'ai fait, encore une fois. 

L'aspect professionnel du roman était toujours aussi excellent, on en apprend davantage sur les supérieurs hiérarchiques des personnages, ce qui permet de se rendre compte que finalement, ils ne sont pas si différents et qu'eux aussi sont humains. 

Petite chose qui m'a dérangée : vu que l'on ne suit que certaines journées des personnages – un peu comme dans Nos Âmes Jumelles, j'ai parfois eu l'impression de manquer d'éléments pour tout comprendre, d'avoir rater un épisode et ça m'a pas mal dérangée. C'est un choix de narration, certes, mais il n'a pas très bien fonctionné sur moi. J'ai beaucoup moins eu cette impression dans Les Stagiaires, j'imagine que c'est pour cela que ça m'a un peu décontenancée. 

En bref, j'ai trouvé qu'A durée déterminée était meilleur que Les Stagiaires. Les personnages étaient davantage développés, découvrir l'envers du décor de chez Pyxis me passionne toujours autant et il faut avouer que c'est très addictif. Je n'aurais peut-être pas dû lire les deux romans l'un après l'autre, parce que maintenant je vais devoir attendre vraiment longtemps pour avoir le troisième tome (quand je pense que certains ont attendu trois ans !).

Autre :



Avez-vous lu A durée déterminée ? Les autres romans de Samantha Bailly ?

samedi 22 avril 2017

Le Marteau de Thor de Rick Riordan // Chronique

Le Marteau de Thor de Rick Riordan
(VO : The Hammer of Thor)

Série : Magnus Chase et les dieux d'Asgard #2
Publication VO : 4 octobre chez Disney-Hyperion
Publication VF : 1er mars 2017 chez Albin Michel
Genres : YA, fantastique, mythologie
Nombre de pages : 480

Résumé : Pas de répit pour les demi-dieux ! Le marteau surpuissant de Thor a disparu, une fois de plus. Si Magnus ne le retrouve pas à temps, il se pourrait bien que les neufs mondes subissent l'assaut des géants et soient détruits à jamais? Par où commencer les recherches ? Loki, le dieu de la guerre, semble connaître le coupable, mais il n'aidera pas Magnus sans contrepartie? La chasse au marteau ne va pas être de tout repos !



MON AVIS

Pour tout dire, cela faisait plus d'un an que je n'avais pas lu de roman de Rick Riordan, car ma lecture de L'Oracle caché - les aventures d'Apollon – m'avait vraiment déçue. J'avais même eu l'impression de devenir trop vieille pour les romans de Rick Riordan, qu'ils n'étaient plus pour moi et cela m'avait rendue triste. De plus, alors que j'avais adoré le premier tome de la trilogie Magnus Chase, L’Épée de l'été, je n'ai pu m'empêcher de remarquer que la majeure partie des lecteurs avaient préféré l'histoire d'Apollon. En gros, je me sentais un peu seule. J'ai fini par me lancer dans la lecture du Marteau de Thor et je me suis rendue compte que c'est juste que je n'avais pas trop aimé L'Oracle caché, je n'étais pas le problème, en soi (mais c'est quand même triste).

Après, il est vrai que comme j'ai lu le premier tome à sa sortie en VO (soit en octobre 2015), cela m'a pris un certain temps pour me replonger dans l'histoire, même si je n'avais pas oublié grand-chose. Cependant, une fois que j'étais bien dans le livre, j'ai aimé le point de vue de Magnus tout autant que dans le premier tome et il m'a beaucoup fait rire. J'ai dévoré le roman et c'était génial d'être de retour dans le monde de Rick Riordan une nouvelle fois. Cela m'avait tellement manqué.

L'intrigue était vraiment excellente. Comme je l'ai déjà mentionné, je ne pouvais pas m'arrêter de lire, parce que j'avais besoin de savoir comment les personnages allaient s'en sortir. J'ai vraiment hâte de lire le prochain tome, The Ship of the Dead (je ne crois pas qu'on connaisse le titre français, si  ?), même s'il s'agit du dernier tome et que je ne suis pas prête psychologiquement. En plus, la toute dernière phrase m'a tuée et a fait battre mon petit cœur de fangirl très fort. J'espère vraiment que nous verrons la scène en question, sinon c'est vraiment méchant de nous faire espérer.


La plus grande force de cette saga est la diversité des personnages. Bien entendu, j'ai adoré Magnus, parce qu'il est tellement agréable, comme personnage principal. Tous les personnages sont bien construits et profonds, avec des défauts mais attachants et j'adorerais avoir un gang comme celui de Magnus ! Et Alex Fierro, on en parle ? De plus, ce que j'adore avec cette série, c'est que l'auteur écrit des personnages pleins de diversité et ce n'est pas du tout forcé (pour mémoire, un personnage musulman, un personnage sourd, un personnage genderfluid...). Je dis OUI : c'est comme ça qu'il faut le faire. Malheureusement, beaucoup d'auteurs assez populaires vont vers la facilité et n'incluent pas de diversité dans leurs personnages, mais Rick Riordan n'est pas comme ça et je ne peux que l'aimer davantage pour cette raison. C'est un auteur célèbre, que beaucoup de jeunes lisent et je trouve que c'est encore plus génial qu'il inclue de la diversité, parce qu'on sait qu'il peut toucher potentiellement beaucoup de lecteurs qui ne se tourneraient pas forcément vers des livres qui incluent tant de diversité.

De plus, j'adore la mythologie nordique, même si malheureusement, je ne connais pas énormément de choses là-dessus – c'est pour ça qu'il faut que je lise Norse mythology, le dernier Neil Gaiman. Comme d'habitude, j'ai adoré la manière dont Riordan a abordé la mythologie, même si certains dieux apparaissent vraiment comme des idiots. Mais le fait que Thor soit accro aux séries me fait tellement rire, surtout que j'imagine Chris Hemsworth à chaque fois.

Bref, j'ai adoré Le Marteau de Thor, comme le premier tome et je n'ai qu'une hâte : retourner dans ce monde avec le troisième tome (mais je veux davantage de tomes, s'il-vous-plaît et merci). Ce roman m'a fait retomber sous le charme du style d'écriture de Rick Riordan et je ne veux pas qu'il arrête d'écrire sur la mythologie, même si j'imagine qu'au bout d'un moment, il va en avoir marre.